×

Avec l'Opération 11.11.11

L’art-thérapie pour guérir les enfants-soldats en Colombie

Des milliers d’enfants et de jeunes subissent encore les conséquences du conflit armé

15 septembre 2021

Partout dans le pays, les enfants ont repris le chemin de l’école pour une année que nous espérons moins perturbée que la précédente. Ailleurs dans le monde aussi, les écoliers ont endossé leurs cartables, mais certains affrontent des problèmes encore plus graves que la crise sanitaire.

En Colombie, nombreux sont les enfants et les jeunes qui subissent encore les conséquences du conflit armé qui a déchiré le pays pendant 50 ans. Un cessez-le-feu entre les principaux protagonistes a certes été conclu en 2016, mais les difficultés perdurent pour ceux qui ont été embrigadés comme enfant soldat dans un conflit meurtrier qui a engendré un nombre incalculable de veuves et d’orphelins.

On estime que près de 18.000 enfants ont été recrutés par différents groupes armés.

De très nombreux enfants sont concernés. Quasiment tous les groupes armés ont enrôlé des enfants comme soldats. Ils auraient été près de 18 000 à avoir été ainsi recrutés. L’accord de paix prévoit la démobilisation et la réinsertion des combattants appartenant au groupe armé, y compris les mineurs [1]. Plusieurs ONG internationales sont actives dans la région pour mener ce travail de longue haleine. C’est le cas de WAPA (War-Affected People’s Association), en lien avec l’association locale Corporación Proyectarte et avec le soutien de l’Opération 11.11.11 Opération 11.11.11 .

De l’art-thérapie pour les ex-enfants soldats en Colombie

WAPA International

WAPA soutient les projets d’art-thérapie de son partenaire local, dans les deux centres de réinsertion accueillant les adolescents démobilisés : le projet « Arteuma » à Cali et « Kuakumun » à Medellin, où sont organisées des séances de musique, danse, arts plastiques, théâtre ou broderie. Une simple distraction dans leur emploi du temps ? Pas du tout. Ces activités permettent aux jeunes de sortir mentalement d’un conflit aux conséquences psychologiques dévastatrices.

Les activités créatives permettent aux jeunes de sortir mentalement d’un conflit aux conséquences psychologiques dévastatrices

« À travers l’écriture de ma propre histoire, j’ai trouvé un moyen de me guérir moi-même (...) et de partager mon vécu afin que d’autres enfants ne se laissent pas influencer par les groupes armés », explique Dante, un ancien enfant-soldat. « L’art m’a permis de m’apaiser et de panser certaines blessures. (...) Je me suis donné la possibilité de réaliser ce que j’aimais faire », renchérit Adriana, qui avait elle aussi été recrutée très jeune dans les rangs d’une milice.

L'art-thérapie pour guérir les enfants-soldats en Colombie  (Crédit : © WAPA International )

Les séances d’art-thérapie sont accompagnées de sorties et d’évènements artistiques : présentation des œuvres à d’autres jeunes de la société, rencontres avec des artistes professionnels, visite d’un musée… Ces échanges sont très bénéfiques pour les jeunes. Ils leur rendent leur fierté et leur permettent d’être considérés autrement que comme des ex-enfants soldats.

Les conséquences des conflits armés sont plus déchirantes encore quand elles concernent les enfants. C’est pourquoi l’Opération 11.11.11 soutient une association telle que WAPA, qui aide à réinsérer les enfants-soldats, que ce soit en Colombie ou dans d’autres pays du monde.

L’Opération 11.11.11 elle-même est née sous le signe de la paix. Organisée initialement autour de la date de l’Armistice (le 11 novembre), elle se fonde sur le crédo qu’il ne peut y avoir de paix sans développement, et réciproquement.

Soutenez l'Opération 11.11.11
pour un monde juste et durable

[1Source : GRIP https://grip.org/ddr-enfa...